M.M01 First Edition - Silver Star Night 39mm - blue stone Aventurine dial Limited Edition of 10 pieces

Disponible immédiatement
890,00 € 750,00 €
Référence de l'article: MM01SLBU39

Pensée comme une montre polyvalente, capable de s'adapter à toutes les situations de la vie quotidienne.

Elle est le parfait accord entre style et montre habillée.

version personnalisée sur boitier brossé et lunette polie avec rehaut noir, aiguilles evidées à reflets dorés et trotteuse gold et un magnifique cadran Aventurine, accompagnée d'un bracelet fait main en crocodile véritable, surpiqûre gold et doublure orange.

Elle est équipée du mouvement mécanique à remontage automatique Sellita SW200-1, visible à travers son fond transparent.

Votre M.M01 sera livrée avec un rubber bleu supplémentaire.

Disponible immédiatement.


M.M01 Silver Star night


Description technique

  • Modèle: M.M01
  • taille: 39mm hors couronne
  • cadran en pierre naturelle Aventurine bleue 
  • aiguilles Broad Arrows viellies chez K.M & Cie.
  • Matériel du boîtier : acier inoxydable 316L 
  • verre saphir
  • Couleur du boîtier : Acier 
  • Couleur de la lunette : Acier 
  • Épaisseur: 12,7mm 
  • Lug-to-Lug: 48 mm
  • Résistance à l'eau 10 ATM
  • Mouvement Sellita SW200-1 
  • Réserve de marche: 38 heures
  • nombre de rubis: 26 jewels
  • fréquence 28 800 p/h (4 Hz)
  • Tolérance de synchronisation+/- 20 sec p/jour
  • Bracelet acier type Oyster 
  • Largeur entrecornes :20mm
  • garantie 12 mois

Mouvement Suisse  

Sellita SW200-1 modifié en interne, 

avec un rotor personnalisé.

 

 

Pour changer de style,

Votre M.M01 sera accompagnée 

d'un bracelet rubber bleu.

Chaque montre K.M & Cie. sera accompagnée

de son écrin en bois,

dans lequel vous trouverez des goodies,

un deuxième bracelet,

la carte d'authenticité et garantie.

 

Cadran en pierre naturelle Aventurine bleue,

qui scintille telle un nuit étoilée.

La pierre Aventurine, son histoire,

Bien que ce minéral naturel existe depuis fort longtemps, le nom de « pierre aventurine » ne lui a été attribué que récemment, par référence au « verre aventuriné ». Il s’agit d’un cristal de synthèse, auquel ressemble la pierre naturelle. L’histoire la plus connue raconte qu’aux environs de l’an 1700, les verriers de la ville de Venise en Italie connurent une émigration massive vers la petite île de Murano. Cet exode était une mesure préventive pour protéger la ville de Venise des incendies dont ils étaient très souvent la cause, du fait de leur travail et des équipements qu’ils utilisaient. À cette époque, un verrier versa par mégarde, de la limaille de cuivre dans du cristal en fusion.Cela produisit un effet remarquable, qui donna naissance à toute sorte de verres décoratifs irisés, contenant des paillettes. « Per aventura » en italien, pour dire « aléatoire, inopportun », soit pour décrire la disposition au hasard des paillettes de cuivre mélangées à la pâte de verre ; ou pour décrire les circonstances fortuites de la création de ce cristal, aussi appelé Goldstone. Cet exploit aurait été attribué à la famille Miotti, qui conserverait toujours la formule de sa fabrication secrète. L’aventurine naturelle a également reçu d’autres noms à travers les âges, comme « Prase » en anglais, qui vient du grec signifiant « poireau », par allusion à sa couleur verte.

 

La première utilisation répertoriée de la pierre aventurine naturelle remonte à plus de 4000 ans, à l’époque de la Chine ancienne. Elle était déjà très appréciée par les Chinois, qui lui donnèrent le nom de « pierre impériale Yù ». Cette utilisation dans la royauté chinoise était due au fait que ces derniers associaient la pierre aventurine à la déesse Guanyin Pusa, qui représentait la pitié, la compassion et l’amour inconditionnel. Ils portaient l’aventurine alors sous forme de talisman, ou la buvaient sous forme d’élixir, afin qu’elle leur donne vitalité et bien-être. Les Étrusques les avaient d’ailleurs suivis dans cette dimension divine de l’aventurine, en associant cette pierre d’exception à la déesse des accouchements, qu’ils nommaient Thalna.

Il y a environ 2000 ans, les Incas se servaient de la pierre aventurine pour attirer vers eux la richesse et l’or. Les Tibétains l’ont également utilisée pour leurs sculptures et dans l’apaisement de certains troubles. Ils utilisaient l’aventurine pour accentuer la perception et rendre la vue meilleure. Porter de l’aventurine sous forme d’amulette corrigeait les problèmes oculaires. Elle prit grâce à cette particularité une place très importante dans la tradition tibétaine. Ces derniers utilisèrent alors l’aventurine pour faire les yeux de leurs statues. Cette pratique augmentait de façon symbolique la portée de leur regard. Les Celtes quant à eux, considéraient l’aventurine comme un symbole, qu’ils associaient à la connaissance et à la spiritualité. Les chercheurs d’or, pendant la ruée vers l’or du Klondike en Amérique du Nord et au Canada dans les années 1890, utilisaient la pierre aventurine comme talisman pour attirer la bonne fortune pendant leur recherche.

Dans la Russie au XIXe siècle, l’aventurine était utilisée dans la conception de toutes sortes d’objets d’utilité décorative et pratique : des vases, des chandeliers, des bijoux et objets d’art, etc. On retrouve d’ailleurs au musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, une surprenante vasque sur pied en aventurine, qui mesure 1,46 m de haut et 2,46 m de large. À Londres, au British Muséum, on peut également admirer un grand vase taillé dans de l’aventurine. Originaire d’Asie Centrale, il a été offert par le Tsar de Russie Nicolas II, au chef du Service géologique britannique.

 

Caractéristiques de la pierre aventurine

  •  Origine du nom : Issu de l’italien « aventura » qui signifie « aventure »
  • Groupe d’appartenance : Quartzites
  • Composition chimique : Dioxyde de silicium, SiO2.
  • Système cristallin : Rhombique
  • Dureté : 7
  • Gisements : Brésil, Inde, Russie.
  • Couleurs : Vert clair, vert-brun, vert-brun doré scintillant, bleu.

* demande à convenir par mail dans l'onglet contact ou via les réseaux sociaux .